Les tribulations d'un Marseillais à Rio - (Fred/Noel 2008)



Rio le 12-12
Wahou ! ça y est on a enfin le téléphone qui marche ! we are connect to the world ! par contre grattez vous pour les photos on est sur modem (vous savez le truc qui fait bip bip bip wouinnnn titu titu tiu brrrrrrrrrrrrrr et qui pulse à 46 kbits !!!)
Dons nous y voilà, dimanche levé  4 heures du mat, arrivés le soir à 19h30 (locale)et couché à minuit, plus les 4 heures de décalage ça fait 24 heures dans les pattes : grosse fatigue !
Lundi réveille avec une multitude de chants d’oiseaux et découverte du site : merveille ! Jardin fleuri de dizaines d’espèces, chaleur agréable, odeurs typiques d’ailleurs, colibris qui déjeunent sur les fleurs pendant que je bois mon café,  bref : dépaysement (tu es là pour ça non ?)
Premier constat : tous les travaux prévus par Sophie (fondatrice de l’ONG ICADC) lors de son retour en France en octobre n’ont pas été tous faits … on va dire que les brésiliens restent un peu Africains !!! donc  j’ai du pain sur la planche pour que le resto, le bar et la scène (et dans une moindre mesure la maison) soient  opérationnels pour le 20 … pour ne pas se décourager on part faire les courses avec  le kombi wolkswagen qui accompagne Sophie depuis 16 ans d’où le 2ème constat du jour : c’est une épave !!! on verra plus tard, pour l’instant plage !!! wahou 2 : top ! Immenses  étendues de sable, la montagne derrière (on dirait 50 Cassis !) peu de monde (nous sommes à 40 kms de Rio centre et à 30 de Copacabana) des surfeurs plein les vagues et … plein de vagues ! d’ailleurs pas possible de se baigner car à marrée descendante c’est dangereux : le ressac t’empêche de remonter sur la plage, donc du coup j’ai trempé mes petons et pris des embruns dans les mirettes.
De retour  petits travaux de remise en état : le fil de téléphone a été arraché par une brise Brésilienne (petite tempête chez nous !) et il faut remonter tout ça, petites réparations du circuit électrique de la maison (110 volts sans terre …pas de testeur pour trouver la phase, pas de sucres  (tout au scotch !!!) ou de boite de raccordement ; donc j’y suis allé mollo !) et c’est l’heure de l’apéro au Ricard ! oui j’avoue avoir acheté du fly au dutty free de Madrid pour le prix d’abord et puis pour m’en servir de médicament en dose homéopathique : j’ai un estomac d’européen ( les voyageurs comprendrons ;-)))
La nuit est raide, autant le premier soir j’étais vanné autant cette nuit j’ai un peu souffert de la chaleur, pas grave on va s’habituer.
Mardi direction Rio pour aller au consulat de France pour les papiers de Marlua (prononcer Marlou : la mer et la lune) qui est la petite dont s’occupe Sophie depuis sa naissance (elle a maintenant 16 ans)et qui doit venir en France pendant 2 ans pour passer un diplôme de tourisme. En passant on laisse le kombi au garage pour changer les pneus av (à gauche il est lisse et celui de droite est  sur la ferraille !!!) le mécano monte la bête sur le pont et là surprise : la barre stabilisatrice est cassée, les amortisseurs fuient comme s’ils avaient la gastro, les triangles de direction ont du jeu( pas fonctionnel du tout : en ligne droite tu rattrapes la trajectoire par ½ tour de volant !!!) bref de 400 reais (diviser par 3 pour la conversion) les pneus on arrive à 3200 pour le tout !!!  bon, pas le choix, la carrosserie et le moteur ont été refait propres il repartira pour 10 nouvelles années …
Du coup on a pris le bus, finalement dans beaucoup de pays de l’hémisphère sud les transports en commun se ressembles : pas cher (2,20 reais pour une heure de « ballade »), colorés, bruyants, tape Q (putain mon dos ! les routes souffrent autant que les véhicules), en grand nombre  et des chauffeurs psychopathes ( l’était  pas Brésilien Senna ???) !!!  pour plus cher  (5 reais) il y a les mini-bus : climatisés, plus rapides mais les mêmes chauffeurs …
Donc ballade dans Rio avec Marie-France (Franco-Brésilienne amie de Sophie qui travaille au consulat) et resto sympa : tu mets tout ton repas dans l’assiette (entrée, chaud , voir dessert) et tu pèses tout ça ! c’est bon, copieux et pas cher (13 reais). De retour dans la rue j’ai compris le plus de cet immense pays : personne ne fait touriste ! il y a des blancs, des bronzés, des noirs, des blonds, des roux, des bruns ; du coup seuls les asiatiques sont repérables !!!  Du coup c’est « rassurant » de se balader. Retour à la « maison de Gaya » en bus en plein embouteillage (mauvaise heure !) et repas avec  re-tout dans l’assiette : tomates, oignons, riz, viande et feijao (haricots noirs plein de fer que tellement  j’en mange Popeye  va être jaloux !) plus du piment pour tuer les vers, décourager les moustiques et  relever tout ça !
Mercredi bus again pour récupérer le kombi et encore surprise : la carte bleue visa est refusée ! appels en France pour débloquer le bordel (24 heures …on vit un monde moderne et merveilleux …) et du coup encore bus pour  qques achats et retour maison (bricolage et apéro ;-)

Jeudi commence en aidant le jardinier occasionnel à nettoyer les cocotiers : j’ai arrêté de lui tenir l’échelle quand la pluie de noix de coco à commencer à tomber ! (ainsi que des fourmis grosses comme des filtres de cigarettes !!!!!!) donc direction montage des halogènes pour le scène (heureusement il n’y a pas de consuel  sinon je prend 10 ans de bagne !!!!!) … et la journée se passe … en chaleur (sale temps pour les ex gros !!!!!!), l’aprèm nous allons chercher le kombi (enfin)  et retour après des courses, Sophie est radieuse au volant de son copain le Kombi tout neuf !!!!!!!
Vendredi c’est pluie ! il y a une fraicheur moite qui est bienvenue et permet de travailler sans suer ; après une dépose des poubelles sur un site (il faut presque pousser les vautours pour jeter les sacs !!!) je me met à l’ordi pour écrire cette bafouille.
Je terminerais en disant aux gajos qui ne pensent qu’aux Brésiliennes (et tous ce que cela implique …) qu’elles sont potelées, grosses voir grasses à 80% (ainsi que le reste de la population, ils mangent n’importe quoi et tout le temps …comme dit Sophie ils ont peur d’avoir faim alors ils se gavent) mais que bon, elles assument : tenues légères ou moulantes et string de plage obligatoires même s’il disparaît sous les bourrelets !!!!!!!  à bon entendeurs …
Voila pour l’instant, il y 26 ans j’avais promis à Sophie que je viendrais la voir et c’est super pour moi de venir l’aider  aujourd’hui dans ce projet qui est une réalité (je vous en parlerais à mon retour) , il y a du boulot et sa passion est communicative, c’est vrai que ce n’est pas un voyage comme j’ai l’habitude de faire mais ça change et c’est aussi bien … ça calme …
Au fait, j’ai rdv avec Pedro (pour ceux qui le connaisse) mardi 16 pour fêter la fin de ses examens !!!  j’ ai hâte ;-)))))
Ate mais  (prononcez até maïsse) et biz à tous
Fred


  


Barra de Guaratiba le 18/12
Bom dia a todos, on s’est quittés le vendredi sous la pluie et bien il y a aussi les samedi,  dimanche , lundi, mardi, mercredi où il flotte grave la nuit et par intermittence le jour. L’avantage c’est la « fraicheur » (25°) relative et moite mais le travail en extérieur en pâtie. D’ailleurs ça nous a mis à la bourre et l’inauguration n’aura lieu que le 8 janvier au lieu du 20 décembre (fêtes de fin d’année oblige…)
J’ai pris ma première bourre en 110 volt et bien … c’est aussi désagréable et douloureux que le 220 !!!  Faut dire qu’une rallonge avec une prise murale à nue au bout …….. bref, tout ce bricolage prend du temps ainsi que les discussions avec les gens qui passent voir la Sophie ; il y a Elio le prof de philo à la retraite qui est le trésorier de l’assoc ici au Brésil et qui déclame des poèmes en Français !!! je n’en connaissais pas le tiers … la tehon sur moi !
Il y a aussi Santana (pas le guitariste, l’autre !)un beau bébé tout noir de 130 kgs pour 1m90 (avec des rastas) qui est metteur en scène et qui milite dans le tissu associatif Brésilien et Français à l’occasion. Il va monter le concert musical du 8 et faire venir entre autre une conteuse de poèmes. Pour les autres actions prévues j’ai perdu le fil (entre le téléphone les mels et les passages ou les visites que nous faisons) mais il y en aura à priori jusqu’en mars ,(Sophie rentre fin janvier mais une volontaire arrive pour la remplacer jusqu’à la fin) il faut dire que l’année 2009 est l’année de la France au Brésil et que le « jardim de Gaya » sera le premier lieu de ces échanges culturels entre nos 2 pays.

Au passage le petit prince (de St Ex, tout le monde connais ? J) est lien de l’assoc entre les 2 pays depuis longtemps: et il a été coulé ici une statue d’1m50 qui doit prendre l’avion l’an prochain pour être installée et inaugurée dans la ville de la Mole (près de St Trop ) vers le mois de juin. C’était pour marquer sur vos agendas ;-))) !
Voila pour l’info culturelle, pour le Fred il y a d’abord eu le samedi et la surprise d’apprendre (et surtout d’entendre !) que le voisin tient une boite de nuit le soir !!! La semaine il travaille à la télé nationale (Globo) et tout les 15 jours bamboula a la casa !!! Donc au lieu d’avoir la musique dans le lit (on a l’impression d’avoir les haut-parleurs dans l’oreiller tellement c’est fort! ) on est allés en boite où les palmiers et autres cocotiers remplacent les murs. Chance il n’a pas trop plus et comme il fait resto sushis (il est marié à une Japonaise et il a mis au turbin ses beaux parents ! trop fort le gazier !) ça a été sympa. Il y a eu 2 groupes locaux (reggae et rock … pas salsa !) très bons et il y a eu surtout les caipirignha (orthographe pas sûre…)… c’est leur alcool local (canne à sucre à 40°) mélangé à des fruits : mangue, ananas, kiwis et autres. Moi j’ai préféré au citron c’est moins sirupeux puis avec de la glace pilée ça glisse tout seul !!!! Puis un cocktail à 6 reais (2 euros !) en boite ça ressemble au paradis !!! ….. j’ai arrêté au 3ème parce que la scène et les palmiers avaient une fâcheuse tendance  à tanguer … pourtant il n’y avait pas de vent ? Bizarre ! J Bon, 40 mètres pour rentrer ça l’a fait et j’ai même pas entendue la sono jusqu’à 7h du mat, par contre à 10h j’ai bien senti le tomawak en travers le teston … suis sûr que c’est la bière, c’est traître ces trucs non ? Par contre c’est là que j’ai rencontré une partie des 20% des Brésiliennes restantes (cf mon précédent mel …) mais bon, moyenne d’âge 25 ans, et juste là pour se montrer … et pour montrer !!! c’est pas possible de s’habiller avec si peu de tissu sur soi !!! j’ai du perdre 7/10ème à chaque œil pour sûr !!!!!
Pour finir ce samedi il y avait un concert de Madonna à Rio au Maracaña et elle a fait 200 000 places … on était moins serré chez le voisin !
Sinon, les moments de grosses pluies, pendant que Sophie tapait ses rapports d’activité pour les envoyer à ses divers interlocuteurs, je regardais la télé … trop terrible ! il y a 25 chaînes Brésiliennes qui traitent de tout : novelas (comme « plus belle la vie » mais des heures durant avec des pubs de longue), religions et même la vente de viande en direct !( avec  les cours locaux en live et c’est tellement grand le Brésil  qu’il y a 6 marchés !). On voit les vaches défiler à l’écran en permanence … c’est usant ! De temps en temps je tombais sur du sport (foot principalement, étonnant non ?) et au premier but le speaker a hurlé goooooooooooooooooooooooooooooooooooal !!! j’avais oublié cette particularité et comme il y a eu 6 buts (4 à 2 pour je ne sais plus qui ) j’y ai eu droit de longue (même sur les ralentis il le font !!!)
Mardi midi nous avons eu droit à la visite du Pedro (toujours souriant !)qui a fini ses examens et Sophie lui a fait faire du tourisme ! il n’était jamais venu dans cette partie de Rio !!! un comble ! on s’ai fait un super resto (crabe, crevettes au manioc avec un super bon piment !) et une visite des plages sous les nuages. ..on se revoit jeudi pour monter au Corcovado et promener dans Rio (et aller à Copacabana ? parce que j’aimerais enfin me baigner et bronzer bordel !!!!!!!)
En attendant nous sommes allés à Campo Grande (grande ville moins loin et mois gigantesque que Rio) où il y a l’usine de « peûneus » Michelin, pour faire des courses et trouver les cadeaux à ramener.
Pour la nourriture je continu le régime feijao-légumes-riz –piment mais je crains que les bananes  (frites à l’huile !)  avec de la cannelle le matin au petit dèj …n’ai raison de mon régime ;-)))))) mais p… que c’est bon !!! vivement mon poisson-légumes-yaourt ! ah !ah ! même pas mal ! Par contre si le défilé des vaches à l’écran est usant, une fois dans l’assiette c’est super bon ! ici la viande  (très bonne qualité) est une religion et les producteurs font la pluie et le beau temps sur l’économie, c’est une maffia comme les transports en commun (qu’on utilise souvent pour économiser le Kombi et parce que c’est plus sympa).
Voilà  en vrac des instants de vacances studieuses et mouillées
Biz à tous
Até logo
Fred
Ce jeudi nous avons essaye (pas de ponctuation parce que je suis dans un cybercafe a cet instant avec toujours ce putain de clavierqwerty...) de voir le Cocovado mais fumes !!! trop de brume...
direction Copacabana mais sous la pluie (Domi aura du sable mouillepour sa collec!!!). Pedro a ramenne les filles (Sophie, Gaya et Marra)au bus pres de chez lui et moi je zone dans Rio seul !!! je vousconseil le metro a 18h c est top de chez top ! On sent qu on est sousla mer car ca suinte, on est un peu serre et c est étouffant  mais bon,ca m a ammene a l hotel pres de la plage de Flamengo (a vos carte !).
Je suis alle boire une mousse (apres la douche du bonheur!!!) et la jesuis donc dans le cyber a vous ecrire. J ai repere un petit restosympa ou on mange au poids et apres dodo pour retrouver Pedro demain a10h et visiter le centre de Rio...
Bon, je ne sais pas si j'aurais le temps de faire la 3ème partie, dansce cas je la raconterais à chacun autour d'une bière  d'ac ? alors çapart de là !!!
Biz à tous
Até logo
Fred


Barra de Guaratiba le 24/12

Oi  todos, or donc, le soir je suis allé diner après vous avoir envoyé le mel et j’ai commencé à zoner dans le quartier. Plein de vendeurs à la sauvette étaient là et … l’orage aussi ! Ils ont remballés à 300 à l’heure et moi j’ai cavalé jusqu’à l’hôtel ! (après m’être arrêté dans un troquet à siroter une mousse en attendant que ça passe … mais ça ne passait pas !!! pas des orages de gamins dans ce pays !)
Le lendemain Pedro est venu me chercher à l’hôtel et nous sommes allés dans le centre ville (encore en métro) faire les touristes (vieux bâtiments, cathédrale, bibliothèque nationale etc.…) et nous avons atterris dans le marché populaire de Rio : c’est grand ! et bourré de monde (achats de noël oblige) . J’ai pu acheter des cadeaux, nous avons flâné, déjeuné dans la plus vieille brasserie de la ville (magnifique !) et visité le pao de azucar (le pain de sucre) pour me venger de n’avoir pus visiter le Corcovado (que l’on voyait par intermittence en face entre les nuages…) bref de vrais vacances !!!!!! Par contre le retour à Guaratiba à duré 2h1/2 !!! La densité de la population (7 millions à Rio et autant dans la périphérie !!!!!!!) fait que les transports en communs (24h sur 24, gratuit pour les enfants et les vieux : un vrai service publique quoi ! :-))) sont bondés et les embouteillages interminables. J’ai lâché Pedro au passage et fini de nuit (arrivé à 21h chez Sophie) bien ruiné ! Encore merci a Pedro pour sa dispo et sa jovialité, il doit venir dans 1 an pour sa remise de diplôme et il sera le bienvenus à la maison !
Petite parenthèse : vous savez pourquoi  EDF a retiré ses billes d’ici ? pas rentable mon coco ! 1/3 de la population paye l’électricité, les 2 autre tiers sont des branchements pirates mais comme l’énergie  électrique est un bien de première nécessité personne ne dit rien et ne fait rien pour débrancher les contrevenants !!! c’est pas un vrai service publique  ça ?????????????? mdr ! bon, faut dire que surveiller 180 millions de gens ça le fait pas…. Fin de la parenthèse
Pour rester dans le bain des transports en communs  le lendemain nous sommes partis à Campo Grande (il n’y a pas que Michelin la bas d’ailleurs, il y a aussi une usine Tupperware !!!!) régler les problèmes de documents à imprimer (pour les festivités du 8 janvier) et faire des courses (un samedi avant noël : faut être fous !!!).
Dimanche Christian le frère de Marie-France (du consulat cf mel 1) est venu avec son pote Ronaldo le fumeur de oinje J pour m’amener faire du kayak , partis de la mangrove nous sommes allés en mer faire un tour de l’île en face de Guaratiba , une halte sur la plage pour enfin un bain de mer … (le soleil était un peu de la partie !) et retour par la visite de cette mangrove qui est un parc naturel où se reproduisent les oiseaux (une multitude et en technicolor !!!)et les crabes. Ils y en a des gros qui se mangent et des petits tout rouges mais qui sont une espèce protégée. Les ouistitis nous ont suivis un moment (c’est vrai que c’est petit comme bestiole !!!) puis  nous avons  collé les kayaks contre les racines des palétuviers et ramassé et mangé  des  huitres de mangrove !!!! Je ne savais pas que ça existait et elles sont super bonnes ! On a fait la provision pour le soir mais comme personne en voulait je me suis gavé (un zest de citron vert et de piment dessus…miam !) bref, une journée super avec ampoules aux mains, épaules et dos en vrac mais géniale !!!
Lundi  c’est kombi ! passage à Santa Cruz pour laisser Mara à sa mère et permettre à Marlou de récupérer des affaires pour elle et son bébé Nikolas (je vous l’avait pas dit mais à 16 ans elle est déjà maman d’un bébounne de 3 mois … autres pays autres mœurs …)qui est super cool puis ça fait un 2ème mec au milieu de toutes ces femmes !!!
Le soir on a voulu aller voir Sarko et sa dinde (on avait eu des invitations par Marie-France) mais les embouteillages (on avait 1h dans la vue pour ne pas se les prendre…) nous ont fait arrivés en retard (accès à la réception ferme à 18h30). Bon, le but n’était pas de voir le mégalo mais de distribuer  des docs de l’assoc aux gens hauts placés locaux. Du coup on s’est rabattus sur le concert donné en l’occaz (année Franco-Brésilienne  en 2009 je vous rappelle) avec Gilberto Gil, Charles Aznavour (il est liquide le pauvre vieux ! il tremble mais sa vois reste belle … bon, j’irais pas acheter un cd !!!!!!!!) Arthur H (super voix grave ) et un chanteur Congolais  inconnu. Bonne soirée où Sophie a rencontré du monde et distribué ses docs, moi j’ai blagué avec quelques Français et des caipirignhas J (je commence à maitriser la chose !!!!!!!).
Petit arrêt sur Copacabana où l’on a rencontré une ancienne protégée de l’assoc  Estel : Sophie l’a récupéré à 8 ans (elle en a 24 maintenant) totalement sauvage et livrée à elle-même dans les rues de Rio quand sa mère était en prison pour trafic de drogue. A l’assoc elle a appris à lire et à écrire, depuis elle a son studio sur Copa , sa boutique de bijoux et est en dernière année d’ingénieure pétrochimiste !!!! J’ai bien touché du doigt le travail considérable fait par Sophie et Les Apprentis de l’Espérence (qui fête leurs 20 d’existence en 2009) :

Comme quoi ce n’est pas que du vent de se battre pour avoir des  subventions pour sauver des enfants en perditions totale dans un pays où il faudrait 5000 assoc comme ça ! Mais bon, respect pour cet engagement et pourvu que ça dure…Sur les 13 enfants adoptés (à une époque il y en avait 80 qui vivaient dans l’assoc !!!) certain s’en sont sortis et d’autres non mêmes s’ils ont avoués à Sophie que ça leurs servira pour l’éducation de leurs propres enfants. .. wait and see…..
Retour rapide de nuit (45 mn au lieu des 3h à l’aller !)  et arrivée à minuit bien latté…
Le lendemain matin le roi, la reine et le petit prince … non ce n’est pas ça ! excusez moi mais  l’été est arrivé  comme par magie et le ciel bleu et le soleil sont apparus ! (les moustiques aussi avec ces 15 jours de pluies !!!)du coup on est passés de 25 à 30° bien chauds et ça ne fait qu’augmenter … va être dur le retour ! Donc, le lendemain matin Sophie a amené Gaya chez le pédiatre local et m’a laissé au passage sur la plage de Prainha : baignade dans les rouleaux (on est côté plein océan et la mer pulse grave) comme un gamin ! résultat : quelques rougeurs (dû au sable quand les rouleaux t’écrase sur la plage J et au soleil sur ma peau blanche !)
Aujourd’hui c’est le 24, on va faire une bouffe tranquille à la maison avec la famille de Marlou (grillade de poissons)  et vendredi ce sera le retour ….
Voilà pour les tribulations d’un Peypinois à Rio, j’ai oublié pas mal de trucs que je vous raconterais à mon retour, en attendant passez de bonnes fêtes et on se voit bientôt !!!
Biz
Fred



Avec Daviane, Marlua e Iris les grandes filles de Sophie

Concert chez le voisin

Foot et Téléphone


Casquinha de Siri  (crabe) dans un bon resto  



PEDRO

PRAIA VERMELHA 6 URCA

KAYAK DANS LE MANGUE



LENINE EN LIVE








JUSTE A POINT

INSTALLATION ELECTRIQUE AU TOP POUR LE SPECTACLE

SOPHIE TROP FIERE

LA FRANCE A GUARATIBA


SKIZO LE PITBULL FRENETIQUE

UN MARSEILLAIS A BARRA DA TIJUCA


30 MINUTES DE QUEUE, UNE RIGOLADDE

CAIPIRINHA ENTRE POTES

JOURNAL DE BORD

CHRISTIAN A FOND§

NYCKOLAS POUR LA RELEVE

UNE BETE JE VOUS DIS!


SALUT LES COPAINS! LA BISE!!!







Posts les plus consultés de ce blog

CONGRES MONDIAL DE LA NATURE

I Wanna dance with someboby

REGARDS D'AMAZONIE A L'HOTEL LE RYAD