SERVICE CIVIQUE BILAN 2012


MISSION : Participation à l'animation du Programme d'action 2012/2013


04 Volontaires, organisés en roulement, en fonction des tâches, au siège, ou chez les partenaires, ou sur des lieux publics, toujours en lien avec les jeunes et les bénévoles de l'association.

Amina Khaouani - Animation des ateliers artistiques interculturels
lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi : 17h-20h;  samedi : 10h-17h;  dimanche : 14h-18h

Célia Meskel - Animation des ateliers créatifs et audio visuels
lundi, mardi : 10h-19h; mercredi, vendredi : 10h-15h

Sabrina Clavé - Soutien à la communication visuelle, animation ateliers créatifs et audio visuels
lundi, mardi, mercredi, vendredi : 9h-17h

Anfifa Anfif/Emmanuelle Gastaldi - Appui à la coordination générale
lundi, mardi, jeudi, vendredi : 10h-18h

Planning organisé en binôme sur une semaine


Matins :
- Accueil, brainstorming, suivi administratif et communication, phoning
- Mise à jour et création des outils de communication (site Web, blog, compilation dʼarticles et de photos)
- Mise en place des activités, organisation des ateliers, montage des expositions
- Réunions extérieures, rencontres avec les partenaires

Après midi :
- Suivi des activités en cours,
- Ateliers (dessin, peinture, artisanat, informatique, vidéo)
- Réunions extérieures, rencontres avec les partenaires, préparation des événements
- Réunion dʼéquipe, évaluation des activités réalisées, difficultés rencontrées, planification suivante

Samedi & Dimanche
- Répétitions théâtre
- Organisation logistique des ateliers
- Rencontres et animations


 Tâches accomplies individuellement et en équipe


Sabrina Clavé

- Suivi des activités en cours, (ateliers créatifs, expos, documentaire Vidéo...),
- Appui à la mise en place dʼactions de communication (Equitable Café, Planet Mundo Café)
- Réalisation dʼune frise chronologique retraçant lʼaction 2011, ateliers, volontariat, manifestations
- Création dʼune BD de 4 pages sur le spectacle (making off)
- Mise à jour, conception et réalisation des outils et supports de communication
- Création du Blog, Page Facebook, mise en réseau
- Recherche sur les cultures abordées dans les ateliers
- Soutien au montage d'un documentaire Vidéo dans les quartiers, recherche de partenaires
- Captation Vidéo sur la diversité culturelle, relations mères/filles, transmission des savoirs
- Inventaire du matériel pédagogique, accessoires et costumes et rangement
- Appui logistique aux manifestations (Expositions à l'Espace Dugommier, à Euromed et à la MerʼVeilleuse)
- Participation aux réunions (EuroMed, Mouvement de la Paix, FAL/ Forum Femmes Méditerranée)
- Participation à l'animation des manifestations (Forum des Associations, Une Terre Culturelle, FAL, Forum Femmes Méditerranée, Med Educ, Merveilleuse, Euromed, AFPEJA, Journée du Sport, Voiles de la Paix)
- Participation aux formations (Conseil Général, Regroupement des Initiatives Jeunes, Têtes de lʼArt)
- Participation à l'élaboration dʼun programme dʼéchanges euro méditerranéens
- Participation au montage d'une mission solidaire au Brésil. (Chantiers, ateliers, animations et rencontres)
- Mise en ligne des évènements et manifestations sur le blog de lʼassociation
- Diffusion du programme dʼaction et des actualités de lʼassociation

Amina Khaouani

- Suivi des activités en cours (ateliers, expos, documentaire Vidéo...)
- Soutien au montage d'un documentaire Vidéo dans les quartiers, recherche de partenaires
- Veille internet recherche sur les cultures abordées dans les ateliers
- Inventaire du matériel pédagogique, accessoires et costumes
- Actualisation des listes de contacts, volontaires et partenaires
- Appui aux manifestations (Expositions à l'Espace Dugommier, à Euromed et à la MerʼVeilleuse)
- Participation à l'animation des manifestations (Forum des Associations, Une Terre Culturelle, FAL, Forum Femmes Méditerranée, Med Educ, Merveilleuse, Euromed, AFPEJA, Journée du sport)
- Participation à la formation (Regroupement des Initiatives Jeunes)
- Participation à l'élaboration dʼun programme dʼéchanges euro méditerranéens
- Participation à une mission solidaire au Brésil. (Chantiers, ateliers, animations et rencontres)

Célia Meskel

- Suivi des activités en cours (ateliers, expos, documentaire Vidéo...)
- Préparation travaux manuels (T-shirt, miroir,...)
- Soutien au montage d'un documentaire Vidéo dans les quartiers, recherche de partenaires
- Veille internet recherche sur les cultures abordées dans les ateliers
- Soutien logistique aux activités, organisation dʼateliers créatifs avec les enfants
- Inventaire du matériel pédagogique, accessoires et costumes et rangement
- Appui à la gestion administrative
- Participation  au montage et à l'animation des manifestations (Voiles de la Paix, Le Med's)
- Participation à l'élaboration dʼun programme dʼéchanges euro méditerranéens
- Participation à une mission solidaire au Brésil. (Chantiers, ateliers, animations et rencontres)
- Participation au montage d'une demande de Bourse ID Jeunes CG13

Emmanuelle Gastaldi

- Soutien à lʼanimation des projets en cours auprès des jeunes
- Organisation logistique des évènements et des manifestations en lien avec nos partenaires
- Montage et démontage des expositions en équipe
-  Appui à la rédaction de plaquettes et dossiers de présentation et demandes de subvention
- Traduction des plaquettes/dossiers de présentation en anglais
- Prise de contacts et rencontres avec les partenaires, les écoles primaires, les collèges, centres aérés, CCAS et maisons de retraite
- Veille internet, suivi des mails, actualisation des réseaux sociaux et des sites spécialisés
- Recherche sur les cultures abordées dans les ateliers pour documentaire Vidéo
- Participation aux réunions (EuroMed, Mouvement de la Paix, FAL/ Forum Femmes Méditerranée)
- Participation à l'animation des manifestations (Forum des Associations, Une Terre Culturelle, FAL, Forum Femmes Méditerranée, Med Educ, AFPEJA, Merveilleuse, Voiles de la Paix, Journée du Sport, Le Med's)
- Participation aux formations (Conseil Général, Regroupement des Initiatives Jeunes, Têtes de lʼArt)
- Participation à l'élaboration dʼun programme dʼéchanges euro méditerranéens
- Participation au montage d'une mission solidaire au Brésil. (Chantiers, ateliers, animations et rencontres)
- Création dʼoutils de suivi des projets et du volontariat
- Demande de Bourse ID Jeunes CG 13 pour la réalisation d'une rétrospective photo
- Lauréate Bourse ID Jeunes CG 13
- Organisation d'une exposition multimédia autour du chantier engagé au Brésil

Suivi, accompagnement et évaluation de l’équipe


En ce qui concerne le suivi de l’équipe, je devais veiller à la bonne entente et au bon déroulement des activités de chacun des volontaires, en synergie.

Anfifa Anfif n'a pas complété sa mission pour raisons familiales, devant finalement s'inscrire en faculté de Droit dès la rentrée.

Elle a été substituée par Emmanuelle Gastaldi qui a pris son rôle d'assistante à la gestion des projets très au sérieux, avant de compléter ses études en développement culturel.

Sabrina Clavé et Célia Meskel étaient également très autonomes et très sérieuses dans leur travail créatif et la promotion d'événements culturels.

Il a donc fallu concentrer les efforts sur Amina Khaouani, qui avait souvent des difficultés à terminer ses tâches à temps, beaucoup plus intéressée par l'art dramatique que dans la construction des activités. Les autres lui apportaient une aide individualisée en permanence, avec un soutien en français dans la recherche de ses personnages, pour lui permettre d’approfondir sa culture générale et l’accompagner dans son rêve de devenir actrice.

Ceci a permis aux trois volontaires de développer de réelles compétences pédagogiques. Amina, quant à elle a pu acquérir progressivement de l'assurance. Et pour prétendre à une faculté d'art dramatique, elle a finalement choisi de reprendre ses études à la rentrée.

Sabrina s'est constituée auto entrepreneur en Info graphisme, un projet qui lui tenait à cœur depuis longtemps.

Celia est employée à Bricorama, où elle utilise ses compétences au service de la gestion logistique de l'entreprise.

Lauréate d'une Bourse ID Jeunes du CG 13 qu'elle a soumis en octobre, Emmanuelle a choisi de poursuivre au delà de son Service pour réaliser à la fin de l'année, une exposition photo sur la mission volontaire que nous avons exceptionnellement accomplie au Brésil.

Elle crée maintenant son association pour développer des projets audio visuels sur la diversité culturelle.


Présentation de la mission en France

Participation aux réunions et évènements des partenaires

• Forum 2013 de la Fondation Anna Lindh

En tant que membre du réseau FAL, nous travaillons en collaboration directe avec le FFM pour préparer le Forum 2013, qui se tiendra à Marseille en avril 2013. Lors de la première réunion préparatoire, nous nous sommes proposés pour participer au soutien logistique de l’évènement, en terme de communication, d’activités culturelles et de traduction. Nous nous sommes donc engagés dans la réalisation de trois activités : une exposition multimédia, nos expositions pédagogiques et photographiques, ainsi que la performance théâtrale d’Amina Khaouani, assistante à l’animation des ateliers interculturels.

Nous avons également eu l’honneur de participer au programme Med Educ à bord du navire de la SNCM le « Danielle Casanova », dans le cadre de l’évènement Mer en Fête, organisé par l’association U Marinu et la Fondation Anna Lindh, avec les représentants de 42 pays de la zone euro méditerranéenne.

Toute la journée nous avons pu assister à des conférences et rencontrer de nombreuses associations. Nous nous sommes d’ailleurs rapprochés de deux associations de Montpellier, Association pour toutes et Association Les deux rives de l’espoir, avec qui il est question de développer des échanges euro méditerranéens. Enfin, le soir lors de l’assemblée générale du FAL, Amina Khaouani a présenté une partie de notre spectacle.

• Les Voiles de la Paix en Méditerranée

En tant qu’association partenaire à l’évènement Les Voiles de la Paix, une initiative du Mouvement de la Paix et du CMCAS de Marseille, nous avons participé à quatre réunions préparatoires. Pendant ces réunions, nous avons fait un point sur le matériel nécessaire, sur le programme de la journée, sur la plaquette de présentation de l’évènement.

Ces réunion nous ont permis de voir à quel point il est difficile d’organiser un tel évènement qui mobilise autant de nombreuses associations. Si il nous fallait organiser un tel évènement nous saurions maintenant quelles sont les erreurs à éviter : il faudrait faire en sorte que l’ensemble des associations aient un rôle à jouer bien défini dans la mise en place de l’évènement. Car l’association initiatrice de la manifestation n’a pas su déléguer suffisamment de responsabilités, ce qui a rendu difficile l’organisation de cet évènement. Nous espérons qu'il se répétera l'année prochaine dans de meilleures conditions, en collaboration avec tous les participants.


Mise en place d’évènements publiques

• Exposition à la Mer Veilleuse à Marseille

Avec Anfifa, nous avons conçu et organisé une exposition photo et artisanat Marseille au fil de l'eau, qui a été présentée à l'Espace Dugommier en mars et à Euromed pour le Forum Mondial de l'Eau.

Après Anfifa, avec Emmanuelle, l'expo a continué à Paris pour une rencontre de jeunes, puis de nouveau à Marseille à La Mer Veilleuse, un café culturel associatif.

A chaque présentation, un vernissage permettait d’introduire l’exposition avec une performance théâtral/musicale pour présenter Amina et Anzizi Oiha Colo, jeune de l’association, qui a joué un rôle important dans le spectacle musical L’Odyssée d’un Petit Prince, soutenus par Mathieu, un musicien bénévole.

Sabrina et Manue étaient chargées du soutien logistique pour mettre en place l’exposition et préparer la performance théâtrale des jeunes et du musicien. Il fallait arriver tôt le matin pour commencer le montage de l’exposition, faire preuve d’organisation, de technique et de patience, car les lieux ne sont pas toujours adaptés pour accueillir une exposition aussi grande. Ensuite, le musicien et les jeunes se réunissent pour faire un point sur les textes et les musiques prévues pour la représentation.

Succès mitigé, car la communication a été trop faible. Chaque fois, l'expo est restée en place pendant 10 jours.

• La Journée du Sport à Signes/CMCAS

Lors de l'organisation de l’évènement des Voiles de la Paix, nous avons rencontré le Secrétaire général de la CMCAS, qui souhaitait que l’association prenne en charge l’animation pour clôturer La journée du sport à Signes. Nous lui avons proposé une représentation de Capoeira et une animation aux couleurs du Carnaval. Nous sommes entrés en contact avec l’association Capoeira Passo a passo, qui est venue avec des danseurs.

Le jour de l’évènement, il a fallu accueillir les intervenants et leur trouver un lieu à l’écart pour qu’ils puissent se préparer. Nous avons annoncé la troupe de Capoeira en début de soirée, leur performance était suivie d’une introduction aux origines de cet art, moitié danse, moitié acrobatie, très rapide sur des percussions, ils ont ensuite invité les enfants présents à les rejoindre pour danser et pour essayer les instruments.

Après le repas, deux danseuses ont fait une démonstration de de samba, digne du Carnaval de Rio. Enfin, une fois la démonstration terminée, les danseuses et les capoeiristes ont animés la piste de danse. Cela a été un véritable succès auprès d'un large public composé essentiellement de familles, ravies par l'ambiance festive communicative.


Soutien à la communication 

Nous avons participé à la mise en place de la communication de l’association pour augmenter sa visibilité auprès du grand public, notamment via Internet. On devait effectuer une veille internet régulière, afin de mettre à jour les informations sur les différents réseaux auxquels l’association est inscrite (FAL, Salto Youth) et trouver de nouveaux réseaux sociaux.

Pour ce qui est de la réalisation de supports de communication, tout le monde a travaillé en collaboration avec Sabrina, qui s'est spécialisée en infographie. Nous avons notamment travaillé ensemble pour la réalisation d’un visuel pour notre plan d’action 2012-2013. En ce qui concerne les autres supports de communication (affiches, blog, site internet, newsletter), on s'est occupées de la création d’un compte Facebook, et d’un site Internet visant pour promouvoir l’évènement Les Voiles de la Paix en Méditerranée, ainsi qu’un carton d’invitation pour l’évènement.

http://www.euromedalex.org/fr/node/14438 / 
http://www.salto-youth.net/tools/otlas-partner-finding/organisation/les-apprentis-de-l-esperance.2368/
http://www.facebook.com/apprentis.esperance
http://lavoiledelesperance.wix.com/journee-paix-mediterranee


Démultiplication  du projet éducatif

  • Expositions et performances théâtrales

L’exposition 2012 Marseille au fil de l’eau est toujours à l’honneur pour montrer le travail culturel mené à Marseille. Accompagnés de sketches autour des cultures méditerranéennes, nous sommes invités en 2013 à représenter l’exposition dans plusieurs collectivités de Marseille.

Avec une exposition spécialement dédiée à la femme Feminin plurielles, une performance théâtrale Européenne et fière de l'Etre et des ateliers interactifs sur les cultures présentes à Marseille, elle sera le support d'une manifestation prévue en mars pour la Journée de la Femme.

Elle est programmée ensuite au Forum de la Fondation Ana Lindh en avril.

Elle devra suivre à la rentrée 2013 dans des établissements scolaires, avec l'exposition Regards croisés entre Terre et Mer, autour de la biodiversité rencontrée au Brésil

  
  • Réalisation d’un documentaire vidéo Les Voies de la Mer(e)
Nous nous sommes engagés dans la réalisation d'un Documentaire Vidéo pour le Forum Ana Lindh (FAL) qui se tiendra à Marseille en avril 2013. Le documentaire tournera autour des cultures qui composent Marseille et, en particulier, des valeurs et traditions transmises par les mères issues de l’immigration, à leurs enfants.

Ce projet mobilise tous les jeunes, volontaires et bénévoles de l'association, personnellement impliqués dans la reconnaissance de leur citoyenneté et d’une identité plurielle, pour lutter contre le racisme et contribuer à abolir les préjugés.


  • Demandes de subventions
Pour garantir ces projets, nous avons présenté deux demandes de bourse au CG13 (ID Jeunes).

Une orientée vers le dispositif 13 Initiatives Jeunes pour financer du matériel afin de réaliser un documentaire Vidéo qui sera présenté en avril à la FAL.  L'autre afin de réaliser une exposition sur le thème du Brésil, pour présenter notre mission à Rio et notre action de solidarité.

Une autre demande concerne le dispositif Mouv’Jeunes pour soutenir les déplacements prévus dans les collèges de la Région Paca, aller à la rencontre de nos partenaires à Montpellier, et pour organiser des rencontres prévues au Maroc et à la Réunion, toujours dans l'objectif de présenter nos ateliers en milieu scolaire et de développer des activités que nous souhaitons filmer pour faire découvrir le savoir des femmes et les traditions de leurs pays d'origine, aux jeunes marseillais.

Nous allons également étudier comment participer à la Journée Mondiale de la Jeunesse qui aura lieu au Brésil pendant l’été 2013 pour donner suite à nos échanges inter culturels et notre action solidaire.

  • Création d’outils d’évaluation
Manue a pris l’initiative de créer des outils d’évaluation pour les futurs stagiaires et volontaires de l’association. Avec l'équipe, on a créé un questionnaire de satisfaction pour que nous puissions prendre en compte les remarques émises par les volontaires. On a développé deux tableaux d’évaluation des volontaires en termes de savoir-être et de compétences. Ces derniers permettront aux volontaires de s’auto évaluer et de comparer avec l’évaluation du tuteur.

Formations

Formation CG13 des dirigeants bénévoles associatifs

Cette formation était répartie sur trois journées. Elle nous a permis de se familiariser avec le domaine associatif. C’était également l’occasion de rencontrer et de créer des liens avec de nouvelles associations. Enfin, les formateurs nous ont mis à disposition de nombreux documents et outils visant à faciliter l’administration et la gestion d'une association.  Progressivement, nous avons pu nous impliquer plus sérieusement dans les projets, et même envisager de créer notre propre association.

  • Présider et administrer son association
Cette journée était orientée sur le cadre législatif et juridique d’une association. Nous avons d’abord vu quels étaient les pouvoirs et les responsabilités des différents acteurs d’une association. Puis nous avons abordé la responsabilité pénale des dirigeants d’association avant de voir la structure d’une association et le rôle de chacun de ses membres.

Ensuite, nous nous sommes penchés sur les différents articles de la loi 1901 relative au contrat d’association, afin de revoir tous ensemble comment il convient de rédiger ses statuts. Ensuite, nous avons parlé du reçu fiscal des associations relatifs aux dons et nous avons donc fait la distinction entre les associations reconnues d’utilité publique et celles reconnues d’intérêt général.

Pour terminer, nous avons discuté des conventions de mission bénévole, un outil pas souvent utilisé par les dirigeants, qui permet de définir clairement les missions de chacun et de lier d’avantage les bénévoles à l’association.

  • Bien gérer son association
La deuxième journée de formation était axée sur la gestion et la comptabilité. La formatrice nous rappelé comment faire un budget prévisionnel, présenter le bilan financier d’une action, présenter des documents financiers fiables, analyser la situation financière d’une association et faire des préconisations d’action en fonction de la situation.

  • La démarche projet : le projet associatif, les projets d’activités et les partenariats
Lors de cette dernière journée, nous avons pu présenter nos projets associatifs et discuter des points faibles et des points forts de chacun. Cela a permis à chacun de donner son avis ainsi que des conseils aux autres associations. Nous avons également appris comment présenter au mieux notre projet associatif à notre public et enfin nous avons fait un point sur les différents partenariats privés et public que chacun d’entre nous pouvait envisager.


Regroupement Projets Jeunesse en Action à Paris

Ce regroupement à Paris, organisé à l'invitation de l’Agence française du programme Européen Jeunesse en Action (AFPEJA), a été très enrichissant, tant d’un point de vue professionnel que humain. Nous avons fait le voyage avec Amina, Sabrina et Manue, et de Gabriel Pesenti, l'un des jeunes de l'association, et de notre tuteur. Ce fut l’occasion de rencontrer de nombreuses associations fortement impliquées dans la diffusion culturelle ou encore dans le domaine de l’humanitaire, et de présenter l'action  menée par l'association à Marseille.

Cette formation était répartie sur trois journées :

• Vendredi 28 avril (14h-22h) : Matinée - Rencontre avec les différentes associations / Après-midi -
Découvertes des compétences et difficultés de chacun / Soirée - Organisation de l’exposition
• Samedi 28 avril (9h-22h) : Matinée - Formation sur les co financements / Après-midi - Mise en place de l’exposition et performances des jeunes / Soirée - Reportage vidéo accompagné d’un débat
• Dimanche 29 avril (9h-18h) : Matinée - Évaluation de la formation / Après-midi - rencontre avec Gabriella Scheer, actrice et metteur en scène, partenaire de longue date de l’association, pour discuter de notre projet artistique et bien définir les axes de nos activités théâtrales. Amina en a profité pour travailler un peu son personnage, et Sabrina pour faire des photos.

Le rassemblement comptait une trentaine de jeunes bénévoles et volontaires qui partageaient des valeurs communes. C’était très intéressant de pouvoir partager ses expériences et découvrir les travaux de chacun.

Manue s'est proposée pour faire partie de l’équipe chargée de l’organisation de la manifestation « Les initiatives de jeunes : une idée, un projet, des actions », prévue le samedi après midi. Elle a pu démontrer ses compétences organisationnelles en un temps très limité avec très peu de ressources: Son équipe de volontaires a du organiser la manifestation en une soirée! Ce défi était très constructif car personne ne se connaissait et il a fallu s’adapter aux méthodes de travail de chacun.

Le samedi, jour de la manifestation, nous avons mis toute nos énergies en commun, afin de présenter des stands d'exposition et des activités à la hauteur des exigences de notre public.

Ces trois jours nous ont permis de présenter notre exposition photo « Marseille au fil de l’eau », ainsi qu’une performance de théâtre très émouvante d’Amina Khaouani et de Gabriel Pesenti. Mais aussi d’élargir notre cercle de contact et d’envisager de nouvelles perspectives quant à la mise en place de projets communs au niveau européen.

Formation sur la licence d’entrepreneurs de spectacle vivant

Sabrina et Manue ont participé à cette formation, dispensée par l’association Les Têtes de l’Art, partenaire de notre association, dont la mission est l’aide à la construction, coordination et accompagnement aux projets artistiques. La formation visait à informer et conseiller les associations souhaitant faire la demande de licence d’entrepreneurs du spectacle. L’intervenante est coordinatrice de spectacles vivants pour la DRAC, elle leur a donné de nombreux contacts ainsi que des conseils très constructifs.

A la suite de cette formation, nous avons discuté en interne des avantages d’une telle licence. Mais finalement, nous sommes parvenus à la conclusion que l’association n’avait pas encore les moyens suffisants pour organiser plus de six évènements dans l’année. Cette formation nous a apporté de nouvelles orientations dans le domaine culturel.


Evolution de la mission : 

Participer à un projet de développement au BRESIL


En concertation avec notre Président, l'équipe et la DRJSCS, il a exceptionnellement été décidé d'organiser un déplacement de la mission pendant les mois de juillet de d’août, compte tenu des vacances en France, afin de répondre à l'appel de nos partenaires brésiliens, o Instituto Centro Alternativo para a Commmunicaçao  e o Desenvolvimento (ICADC), Vida Feliz e o Grupo Entrou por uma porta.  

Cette mission avait pour but d'étudier la possibilité de mettre en place un chantier solidaire pendant La Journée Mondiale de la Jeunesse qui se tiendra à Rio en 2013 et d'établir des échanges sur la durée, considérant les prochains grands événements : La Coupe du monde et les Jeux Olympiques.

Toute l'équipe a convenu de s'auto financer. En échange, l'association prendrait en charge le séjour, les transports locaux et l'alimentation  des volontaires.

Cette mission consistait à participer à un chantier de de construction, à rencontrer des partenaires potentiels pour donner suite aux échanges organisés depuis la France, à participer à leurs activités (théâtre communautaire, ateliers créatifs) et élaborer ensemble de nouvelles perspectives d'échanges et de coopération pour les années à venir.

La mission s'est déroulé au Jardim de Gaya, à Barra de Guaratiba près de Rio. Avec le soutien des Apprentis de l’Espérance et des volontaires locaux, l'association brésilienne  l’ICDAC y a longtemps proposé des activités pour les enfants des communautés voisines, avec des animations diverses : Café-théâtre, Ciné Club, rencontres gastronomiques, ateliers d’art, exposition, etc. De nombreux volontaires européens ont participé à ces échanges entre 1996 et 2009. Mais cette programmation avait été suspendue après des tempêtes tropicales.

Perspectives d'action

Aujourd'hui, l’association locale recherche les moyens de réaménager la structure dans l’esprit d’un gîte rural pour relancer ce projet dans une perspective de développement économique, basé sur le réceptif hôtelier, la promotion du tourisme vert et la pratique de sports de nature intégrés.

En démarrant les échanges pour la Journée Mondiale en 2013, Les Apprentis de l'Espérance pourraient contribuer à réhabiliter ce projet, en mobilisant ressources humaines et financières autour de l'organisation d'animations bi latérales et de la mise en place de chantiers de solidarité.

Cette dynamique pourrait déboucher des deux côtés sur l'apprentissage de nombreux métiers.





Présentation du projet Brésil

Le Jardim de Gaya aspire à devenir un lieu d'accueil et d'échanges culturels et techniques dans les secteurs de l'éducation environnementale et du tourisme social.

Partenaire local  L’Instituto Centro Alternativo para a Commmunicaçao  e o Desenvolvimento (ICADC)

Depuis 1997, le siège administratif et culturel de l’ICADC se trouve dans le Jardim de Gaya, une maison particulière située dans la Zone Ouest de Rio de Janeiro, précisément dans la Réserve écologique et archéologique de Guaratiba, territoire pilote de conservation et de gestion intégrée. Ateliers créatifs, expositions pédagogiques, rencontres artistiques et gastronomiques dirigées vers une population composée de pêcheurs et de petits agriculteurs, y étaient proposés, animés ponctuellement par des volontaires européens.

Élargies aux communautés alentours, ces activités soutiennent l'éducation à l'environnement et la formation citoyenne dans une perspective de transformation et de valorisation de l'individu. La sensibilisation du réseau scolaire, l'abordage pédagogique et la divulgation des échanges induisent ainsi l'intégration des familles aux mécanismes locaux de développement, dans le respect de la diversité culturelle et des traditions régionales. Localement, la FBCN, l’UFRJ, l’UFRRJ, la EMBRAPA, la EMATER, la Municipalité de Rio de Janeiro, le Consulat général de France ou encore l’UNESCO encouragent la poursuite de ce projet.

En accord avec les institutions locales, l’ICADC collabore à la gestion participative de la région de Itaguai/Sepetiba (Région Sul fluminense et Costa Verde).  En fonction des besoins identifiés localement les activités envisagées au Jardim de Gaya doivent tenir compte des aspects sociaux et écologiques du développement durable, élargissant les horizons de tous les bénéficiaires.

La dynamisation d´ateliers de production artisanale pourrait contribuer à l’autogestion du site : culinaire, bijouterie, artisanat en bambou, cuir de poisson et recyclage….

La reprise des chantiers de jeunes et des activités pédagogiques pour les enfants des écoles voisines, les échanges culturels et techniques bi latéraux seraient encouragés, menés en liaison avec des partenaires locaux déjà sensibilisés par ce programme qui contribue au développement local.

Finalités du partenariat avec l'ICADC

• Diffuser l’action de coopération engagée au Brésil
• Développer une activité économiquement viable avec l’aménagement et l’équipement d'un gîte rural au Jardin de Gaya pour y accueillir un public désireux de découvrir le Brésil autrement et de participer au développement local, d'ici 2014 (Coupe du monde)
• Préparer les jeunes investis dans le projet depuis 1996, à une participation active de la vie sociale, culturelle et économique de la région, par une formation hôtelière et eco touristique rémunérée,
• Soutenir l’amélioration des conditions de vie de la communauté locale avec des activités culturelles et touristiques visant l’éducation et l’apprentissage, intégrés à des programmes fédéraux de conservation de l’environnement.
• Favoriser l’éducation, la coopération et la recherche, et encourager la découverte et le respect de la biodiversité par l’échange d'informations et d'expériences écologiques, à l’aide d’ateliers, de rencontres et conférences thématiques, menés en liaison avec les institutions locales.
• Susciter échanges et confrontation d’expériences en faveur de la protection et la valorisation de l’Environnement.




• Activités sur place

À notre arrivée, nous avons du remettre en état la maison qui n’avait pas été habitée depuis plus de deux ans. Nous avons don du faire un grand nettoyage de l’ensemble des pièces et participer au jardinage pour débroussailler le jardin.
Par la suite, nous avons effectué de nombreux petits travaux, qui consistait notamment à racler les murs rongés par la moisissure et ensuite les recouvrir de goudrons pour éviter de futures infiltrations. 
Enfin, étant donné que nous vivions en communauté, chacune d’entre nous devait participer aux tâches journalières, c’est à dire la préparation des repas, le nettoyage journalier des pièces à vivre et du dortoir, la vaisselle, etc. 
Il fallait absolument envisager de couvrir la terrasse à l’étage car la plupart des infiltrations étaient dues à une mauvais étanchéité celle ci. 
Comme nous n’avions pas les compétences et le matériel pour entreprendre ces travaux, nous avons embauché un maçon, qui a commencé l’ouvrage à la mi-août. Ce dernier a installé une caisse d’eau sur le toit de la terrasse, pour pouvoir installer une salle de bain sur la terrasse. Il a ensuite monté un toit, pour éviter que la pluie s’infiltre dans les pièces du rez de chaussé. 
Enfin il a installé une douche, un lavabo et des toilettes, afin que les futurs volontaires puissent avoir une salle de bain à l’étage. Avec l’ensemble des volontaires, nous avons assisté le maçon dans certaines de ces tâches, pour être surs que ce dernier terminerait dans les temps.



Rencontre avec les participants potentiels au projet

Malgré le fait que nous ayons consacré une majeure partie de notre temps aux travaux de réhabilitation, nous avons tout de même rencontré de nombreuses personnes ressources de l'ICADC. La majorité des rencontres que nous avons fait, était tout de même des anciens contacts de la Déléguée Générale, qui avait déjà travaillé de près ou de loin sur les anciens projets de l’ICDAC.

À la fin du séjour nous avons participé à une assemblée générale avec les anciens et nouveaux membres de l’ICDAC L’ensemble de ces rencontres étaient très enrichissantes d’un point de vue du partage d’expérience et donc de l’apprentissage de la langue brésilienne. 

Notre niveau en Portugais ne nous permettait de mettre en avant nos idées. Malgré tout, jvers la fin du séjour, nous étions en capacité de cerner  l’ensemble des discussions. Manue a profité de ces entrevues pour discuter des aspects sociaux, culturelles et économiques du pays. Notamment avec les professeurs des collèges partenaires de l'ICADC, qui l'ont renseignée sur le système éducatif au Brésil.


Participation aux activité culturelles et pédagogiques

• Évènement à la favela Santa Marta à Rio de Janeiro

Le 28 juillet, nous avons été invités par Reinaldo Sant’ana, de l' association culturelle « Entrou por uma porta »,  partenaire de l'ICADC, à participer à un évènement  qui s’est déroulé à la Favela Da Santa Marta, dans le centre de Rio. Nous avons rejoint sa troupe de théâtre, composée de sept jeunes âgés de 15 à 19 ans pour nous rendre à la favela. C’était la première fois pendant notre séjour que nous visitions une favela, il faut tout de même savoir qu’elle fait partie des quartiers les moins dangereux, car elle est assez touristique, notamment car c'est là que Michael Jackson y a tourné un clip. 

L’évènement s’est justement déroulé sur la place Michael Jackson. Des artisans et des artistes de la favela y exposait leur travaux. La soirée a débutée avec une présentation théâtrale de la troupe. Amina Khaouani a ensuite présenté une courte partie de son spectacle, puis, un court métrage a été diffusé. « 788 Santa Marta », pour rendre compte des conditions de vie difficiles dans les favelas. Enfin la soirée s’est terminée en musique. 

Cet évènement nous a permis de découvrir la réalité des favelas, ainsi, nous avons eu la chance de découvrir la gentillesse et la joie de vivre de ces personnes qui vivent dans la misère. Il y avait beaucoup d’enfants avec qui nous avons passé la majorité de la soirée. Cette soirée a été très enrichissante et remplie d’émotion, elle restera à jamais gravée dans nos mémoires.





• Visite du Centre Intégré d’Éducation Populaire, CIEP Mario Quintela à Campo Grande

Le 7 août, nous avons été invité par Roberto Sarmento, Professeurs de philosophie au CIEP, Collège public Mario Quintela à Campo Grande, pour découvrir l’école et rencontrer les élèves.
À notre arrivée nous rencontrons le coordinateur de l’école qui nous fait visiter les lieux. Puis nous nous sommes rendues dans une première classe de Terminale.
Sophie commence par présenter les volontaires et l’association à la classe, puis elle traduit les questions qu'on voulait leur poser, afin que l’on puisse échanger avec l’ensemble des élèves. Ils sont tous très attentifs et semblent intéressés par notre intervention. Au bout de 50min, la sonnerie retentit, mais bizarrement personne ne bouge, tous les élèves demandent à ce qu’Amina leur récite un de ses textes en français. Ils n'y comprennent rien, mais l'animation d'Amina les séduits!

Après le repas qui nous a été offert, nous allons dans le bureau de la Vie Scolaire, pour taper le questionnaire en portugais et le faire imprimer, afin de le distribuer aux professeurs et aux élèves.

En début d’après midi, nous rencontrons une deuxième classe de Terminale : présentation, débat, récitation d’Amina. À la pause, nous allons faire un petit passage en Salle des professeurs pour nous présenter à l'équipe pédagogique. 

Puis terminons la journée dans une dernière classe de 3ème, avec qui nous passons un très bon moment à échanger et à discuter.

Cette journée a été très profitable, car, nous avons pu nous rapprocher d’un Collège avec qui nous pouvons désormais envisager de mettre en place des projets éducatifs et culturels.

ACTIVITES CREATIVES

Pendant ces deux mois de mission, les jeunes ont  beaucoup de leur temps libre à développer des compétences manuelles, créatives et artistiques.

• Atelier confection de bijoux et de cerfs volants

Antonio Lima, artisan bijoutier, embre de l'association locale, nous a donné un cours et nous a fournit tout le matériel nécessaire pour fabriquer des bijoux et des cerfs volants. Sabrina qui fabrique elle aussi des bijoux, nous a aussi encadré pour réaliser nos propres créations.

• Ateliers dessin, peinture et artisanat

Célia  Sabrina et Manue se sont adonnées aux joies de la peinture et du dessin laissant libre cours à leur potentiel créatif. Elles ont aussi réalisé la création d’objets avec des matériaux du jardin, notamment des noix de coco et du bambou.




BILAN FINANCIER DE LA MISSION BRESIL

Pendant ces deux mois à l'étranger, il fallait régulièrement tenir les comptes à jour, afin de surveiller les dépenses engagées. Emmanuelle s'en est acquitté rigoureusement.

Neufs postes de dépenses ont été identifiés : les accessoires, l’administration, l’alimentation, les dépenses sans justificatifs, l'électricité, les excursions, le téléphone, les transports et enfin les travaux. Ce sont bien évidemment les dépenses liées aux travaux, suivi de l’alimentation et des transports qui ont été les plus importantes.

Ces deux mois de mission ont coûté environ 6400R$ à l’association, soit un peu moins de 2600€. Si on prend en compte, le fait que l’association touche 100€ par mois par volontaire, l’association a engagé 1800€ pour l'entretien de toute l'équipe sur cette mission.


Perspectives 2013/2014

Pendant ces deux mois de mission, nous avons élaboré de nouvelles perspectives de rencontres et de coopération bi latérale. Ainsi, en liaison avec l’ICADC, l'association Vida Feliz, le Nucleo Cultural Silveira Sampaio, le Groupe Entrou por uma porta, Le Centre Sportif Ramiro, les Bandeirantes do Brasil (éclaireurs) l'Association Os anjos de Realengo, entre autres, nous souhaitons mettre en place une nouvelle mission courant 2013. 

Celle ci pourrait coïncider avec la Journée Mondiale de la Jeunesse, qui aura lieu à Rio du 23 au 28 juillet 2013.

Cette mission permettrait :

1) En Juillet, pendant les vacances locales

• de développer un chantier de construction (maçonnerie, hydro-électrique, jardinage) avec des jeunes de notre région et de Montpellier, pour adapter la structure existante à la promotion de tourisme d’expérience, culturel et sportif, visant à terme l’accueil de jeunes européens,

• d’animer un chantier de solidarité tourné vers l’action sociale, en direction notamment des élèves rescapés de la tragédie de Réalengo où 12 jeunes adolescentes (12/14 ans) ont été abattues en avril 2011 dans leur collège par un forcené. Leurs mères se sont courageusement constituées en association pour soutenir les enfants qui ont survécu au massacre (Anjos de Realengo) et nous aimerions y contribuer. Elles souhaitent leur faire bénéficier des rencontres et des échanges que nous proposons, dans le cadre d’activités récréatives, créatives et sportives, pour aider à reconstruire leurs enfants dans une dynamique d’épanouissement psycho social,

• de poursuivre les échanges avec les artisans rencontrés à Rio cette année pour mettre en place des ateliers de production artisanale (bijouterie, customing) susceptibles de contribuer à l’autogestion du site et promouvoir nos jeunes.

Et en août, de participer à tournée des Bandeirantes (Eclaireurs) dans différents états du Brésil pour animer nos ateliers avec les enfants de leurs structures et, en échange, découvrir les différentes cultures qui composent ce grand pays.

En France, en  liaison avec une association de jeunes de Montpellier (Les deux rives de l’Espoir), nous sommes actuellement à la recherche de partenaires techniques et institutionnels pour nous aider à concrétiser ce projet et mobiliser ressources humaines et financières.  C’est pourquoi, nous envisageons de réaliser une exposition photo retraçant notre mission.




Posts les plus consultés de ce blog

CONGRES MONDIAL DE LA NATURE

I Wanna dance with someboby

REGARDS D'AMAZONIE A L'HOTEL LE RYAD