Finalités du partenariat avec l’ICADC au Brésil


Finalités du partenariat avec l’Instituto  Centro Alternativo para a Commmunicaçao  e o Desenvolvimento (ICADC)

Diffuser en Europe l’action de coopération engagée au Brésil et réunir ressources humaines et matérielles pour:
• Développer une activité  économiquement viable avec l’aménagement et l’équipement d’un lieu d'accueil dans l'esprit d'un gîte rural,  pour y accueillir un public désireux de découvrir le Brésil  autrement et de participer au développement local, d’ici 2014/2016 (Coupe du monde et J. O)
• Consolider les jeunes investis dans le projet depuis 1996, à une participation active de la vie sociale, culturelle  et économique de la région, par une formation hôtelière et eco touristique  rémunérée,

• Soutenir l’amélioration des conditions de vie de la communauté locale avec des activités culturelles et  touristiques visant l’éducation et l’apprentissage, intégrés à des programmes  fédéraux de conservation de l’environnement.
• Favoriser l’éducation, la coopération  et la recherche, et encourager la découverte et le respect de la biodiversité  par l’échange d’informations et d’expériences écologiques, à l’aide d’ateliers, de rencontres et conférences thématiques, menés en liaison avec les institutions locales.

• Susciter échanges et confrontation d’expériences en faveur de la protection et la valorisation de l’Environnement entre la région euro méditerranéenne et le Brésil. 




ELEMENTS DE CONTEXTE

Depuis 1997, le siège administratif et culturel de l’ICADC se trouve dans le Jardim de Gaya, une maison particulière située dans la Zone Ouest de Rio de Janeiro, précisément dans la  Réserve écologique et archéologique de Guaratiba, territoire pilote de conservation et de gestion intégrée.


Ateliers créatifs, expositions pédagogiques, rencontres  artistiques et gastronomiques dirigées vers une population composée de pêcheurs  et de petits agriculteurs, y sont régulièrement proposés, souvent animés par des volontaires européens.

Élargies aux communautés alentours, ces activités soutiennent l’éducation à l’environnement et la formation citoyenne dans une perspective de transformation et de valorisation de l’individu.

La sensibilisation du réseau scolaire, l’abordage pédagogique et la divulgation des échanges induisent ainsi l’intégration des familles aux mécanismes locaux de développement, dans le respect de la diversité culturelle et des traditions régionales.  

En fonction des besoins identifiés localement, les activités proposées au Jardim de Gaya tiennent compte des aspects sociaux et  écologiques du développement durable, élargissant les horizons de tous les bénéficiaires.
 
En accord avec les institutions  locales, l’ICADC collabore à la gestion participative de la région de Itaguai Sepetiba (Région Sul fluminense et Costa Verde).  
 
La FBCN, l’UFRJ, l’UFRRJ, la EMBRAPA, la EMATER, la Municipalité de Rio de Janeiro, le Consulat général de France ou encore l’UNESCO encouragent la poursuite de ce projet qui contribue au développement local.

Aujourd'hui, Le Jardim de Gaya aspire à devenir un  lieu d’accueil et d’échanges culturels et techniques dans les secteurs de  l’éducation environnementale et du tourisme social.

La dynamisation d´ateliers de  production artisanale pourrait contribuer à l’autogestion du site dans une perspective d'économie sociale et solidaire (ESS): culinaire,  bijouterie, artisanat en bambou, cuir de poisson et recyclage….

La reprise des chantiers de jeunes et  des activités pédagogiques pour les enfants des écoles voisines, les échanges culturels et techniques bi latéraux seraient encouragés, menés en liaison avec des partenaires locaux véritablement impliqués dans une politique de responsabilité sociétale.

 

Posts les plus consultés de ce blog

CONGRES MONDIAL DE LA NATURE - Donnons la voix aux populations indigènes

6ème Festival Paroles et Merveilles entre Rio et Marseille « Enfances, Nature et Influences »