I Wanna dance with someboby







Nous voilà arrivés à la fin du projet `` I Wanna Dance With Somebody '' mené depuis 2019 dans le cadre du programme Erasmus + Sports.


Voici les vidéos du projet, réalisées par l'association MOVE ART située à Rome., mentor du projet

https://youtube.com/watch?v=IRnH4VoGYZo

https://youtube.com/watch?v=Xba88Yk1Bsc

https://youtube.com/watch?v=eDYRm4ZcY3Q

Lors des réunions auxquelles Sophie, Iri et Valérie, nos volontaires, professeurs de danse diplômées, ont participé à Marseille, Rome et Budapest, elles ont rencontré des professionnels de différents pays, et c'était vraiment super, mais elles ont été un peu frustrées par le trop court temps des quelques ateliers proposés. 

Et aussi par le fait que les pédagogues qui ont chacun leur propre méthode d'enseignement de la danse n'avaient pas de temps réel et d'outils pour échanger correctement entre les professionnels que nous sommes, vraiment engagés auprès des personnes en difficulté sociale d'intégration.

Nous savons tous que la danse a un effet combiné très réel sur les personnes en difficulté et les communautés de migrants par exemple. 

Mais il aurait été important de travailler ensemble après les conversations pour mieux comprendre exactement ce que chacun fait avec son public et acquérir de meilleures pratiques. 

Chacun face à de nouvelles personnes, tous les professionnels de l'éducation artistique, ce devait être le bon moment pour échanger entre nous, dans l'espoir de découvrir de nouvelles formes de travail, voulant savoir construire des ponts sur les préjugés le plus souvent possible, pour les communautés avec lesquelles nous sommes engagés.

Mais nous n'avons pas eu assez de temps, ni de très bonnes conditions pour cela. 

Nous sommes ouverts à plus d'échanges pour parler de la manière d'enseigner la danse et pour danser ensemble, peu importe d'où vous venez et qui que vous soyez.

Peu de gens sont venus rencontrer des personnes d'autres cultures pour confronter leurs capacités à travailler à travers la danse et 
échanger sur la façon de travailler avec d'autres personnes et enfants en difficulté sociale. 

Peu importe votre nationalité et la danse que vous faites, les relations entre nous peuvent être améliorées, mais il faut plus de temps pour pouvoir donner aux gens une meilleure perception de leur corps et entrevoir toutes les possibilités offertes par l'expression corporelle et notre diversité culturelle. 

Ce n'est qu'avec du temps et de bons outils que nous pourrons briser les préjugés et permettre à quiconque d'avoir plus de confiance en soi et un meilleur accès à la culture.



Posts les plus consultés de ce blog

CONGRES MONDIAL DE LA NATURE - Donnons la voix aux populations indigènes

6ème Festival Paroles et Merveilles entre Rio et Marseille « Enfances, Nature et Influences »