FREDERIC PAGES - PASSION BRESIL - Entre poésie, musique et littérature - 4 Septembre 17h au 3013

 

Autour de « Maïra »

Une lecture-performance proposée par Frédéric Pagès

Chanteur* et écrivain, Frédéric Pagès partage depuis une vingtaine d’années ses passions littéraires avec des milliers de lecteurs de par le monde par ses performances et concerts littéraires, en solo ou accompagné par de grands instrumentistes du jazz et des musiques du monde. *Dernier CD paru « Passion Brésil » (Le Grand Babyl, 2019)



          

Je voudrais vous faire partager mon enthousiasme pour « Maïra », selon moi un des plus beaux romans de la littérature brésilienne contemporaine. 

La vie de son auteur,  Darcy Ribeiro (1922 – 1997), est déjà en elle-même tout un roman : anthropologue internationalement reconnu spécialiste des tribus indiennes d’Amazonie (Voir ses « Carnets Indiens » édités chez Plon dans la fameuse collection « Terre Humaine »), homme politique (il fut ministre de l’Éducation, vice-gouverneur de l’Etat de Rio, sénateur), pédagogue (créateur de l’extraordinaire projet des CIEPS : Centre Intégrés d’Education Populaire) , écrivain (auteur de 4 romans dont ce magnifique « Maïra ») et pareillement génial dans tous ces registres.

Construit comme une messe sauvage « Maïra » est un roman polyphonique qui bruisse de toutes les voix de la forêt : végétation dense et profuse qui se déploie en cathédrales dans laquelle singes et oiseaux prient et célèbrent à leurs manières,  indiennes et indiens qui refusent catégoriquement les valeurs et les façons de l’occupant-colon, missionnaire menteur porteur de fausses nouvelles et au milieu de tout cela quelques individualités remarquables qui cherchent leurs voies. FP

                                                

Écrit dans une langue superbe, « Maïra » invite à la lecture à voix haute, à la diction, à l’incantation. C’est le roman de l’indianité non pas vue de l’extérieur de manière anecdotique ou ethnologique mais chantée de l’intérieur dans sa singularité et son étrangeté radicales. 

C’est dans ce texte à la fois tragique et enchanteur que je vous attends. 

Durée : 45’

 






Posts les plus consultés de ce blog

CONGRES MONDIAL DE LA NATURE - Donnons la voix aux populations indigènes

REGARDS D'AMAZONIE A L'HOTEL LE RYAD