Concert de Mônica Passos REPORTE

 

Friche la Belle de Mai/Les Grands Plateaux
Tout public 
Ouverture des portes à 19h30

Concert de Jazz brésilien, Bossa Nova et World Music avec :
Mônica Passos au chant, guitare 6 cordes, flûte traversière
Marc Madoré à la basse, guitare 7 cordes, craviola, chœurs
Hervé Morisot à la guitare
Bernard Madoré au saxophone
Sergio Bacalhau aux percussions

Florilège de ce que le Brésil a fait de plus beau, des chansons qu’on chante comme une prière, ou comme un exorcisme, pour faire fuir l’ombre qui s’est abattue sur le peuple brésilien, des chants qui nous encouragent et nous transfigurent.
Car c'est l'amour du beau, du vrai et du bon qui sauvera le monde.

"Fellini aurait craqué sur elle, s'il avait eu l'occasion de la rencontrer".
MÔNICA PASSOS ajoute à sa virtuosité vocale une irrésistible présence. L'explosive chanteuse fait sauter tous les verrous du cœur quel que soit le ton adopté, câlin ou lutin, elle ne manque pas de nous alerter sur les problèmes de l'humanité".
"Diva touche à tout, enfant terrible de la scène, Mônica Passos, fillette au Brésil, faisait déjà du théâtre, jouait de la guitare et chantait en famille à la veillée. A son arrivée en France, elle se dédie à la composition, à la musique et au chant.
Dès 1981, elle est invitée à se présenter au Festival de Jazz d’Antibes, en première partie de Chick Corea. Jusqu’en 1988, elle va multiplier les concerts dans les Clubs de Jazz et les festivals, puis va reprendre le théâtre avec Augusto Boal le temps d’un Festival au Canada et d’une tournée en Europe.
C’est avec une personnalité bien affirmée et sa pétulance coutumière qu’elle va s’embarquer pour de grandes tournées Européennes. Derrière cette façade haute en couleur se dissimule une chanteuse aux étonnantes possibilités vocales.
Elle a notamment été récompensée par le Djangodor dans la catégorie « musiques traditionnelles du Monde » en 2005.
Femme de cœur à la générosité débordante, trop libre pour être enfermée dans quelque catégorie que ce soit, Mônica encanaille le riche patrimoine brésilien dans le jazz et l'humour.
Dès le premier morceau, le public est conquis, emporté par le pouvoir mystérieux d’une musique enveloppante, servie par une voix qui interpelle et émeut, un sens rythmique qui envoûte. Son répertoire bouscule les standards de l’Amérique latine comme il transfigure quelques classiques de la chanson française.
Au-delà de l'extraverti ludique et de la démesure, il y a aussi chez Mônica Passos un vrai sens de la délicatesse, des vagues de douceur, de lumineux murmures, les nuances vocales, le timbre juste d'une grande chanteuse.
Tourbillon jubilatoire, elle se montre capable d'une infinie douceur, de grâce hospitalière. Elle traverse cinq octaves, réinvente les bruits jaillis d'une forêt tropicale, siffle entre ses doigts, ou cajole d'une mélodie tendre et apaisée.
Réellement prodigieux, son tour de chant est un tour de force et de magie, une surprise permanente. Par sa gouaille autant que son raffinement, par son charme angélique et son intelligence musicale, Mônica Passos laisse depuis plus de trente ans la critique unanime."

"Diva sublime, femme de cœur et de luttes, poétesse de jour et comique de nuit, improvisatrice devant l’Eternel et devant son Prochain, Monica Passos est tout simplement l’une des plus belles voix d’aujourd’hui’. Jazz Magazine

MARC MADORE - Auteur compositeur, bassiste et guitariste autodidacte d’influence rock progressif, puis jazz, il se tourne rapidement vers la musique brésilienne. De Moustaki à Elli Medeiros en passant par Loalwa Braz, Desirless, Nazarê Pereira, Teca Calazans, il accompagne de nombreux artistes.
Il compose et assure aujourd’hui la direction musicale des concerts et enregistrements de Mônica Passos.

HERVE MORISOT - Musicien , compositeur et improvisateur, il découvre comme une révélation la musique brésilienne et le jazz , dont il emprunte les routes pour leur richesse et leur esprit de liberté et d’ouverture. Il travaille comme guitariste avec plusieurs artistes de la scène «world music» et jazz actuelle : Márcio Faraco, Mônica Passos, Faudel, Rona Hartner, À leurs côtés, il se produit lors de nombreux festivals en France et dans plusieurs pays en Asie, Amérique du Sud, Europe et Maghreb. Parallèlement, il ne cesse de collaborer à de nombreuses formations jazz, du duo au big band. En 2014/2015 il compose, arrange et publie l’album « herVetitO melOdic wOrld miX » Vol. 1 & 2, qui rassemble sonorités, rythmes et instruments du monde entier.

SERGIO BACALHAU - Percussionniste bien connu dans la Cité phocéenne, il exerce avec passion son art en Europe en tissant des liens entre les rythmes traditionnels brésiliens et des styles musicaux variés et contemporains. Originaire d’Olinda dans le Nord-est du Brésil, il a été découvert et formé par Naná Vasconcelos et n’a depuis cessé d’enrichir ses créations en jouant aux côtés d’artistes, tels que Mestre Salustiano, Cila et Selma do Coco, Erasto Vasconcelos, Mestre Ferrugem. Spécialiste du Pandeiro, il diffuse le rythme envoûtant de son instrument de prédilection par ses concerts, ses ateliers et ses productions musicales en parcourant les univers de la Samba, la Bossa Nova, le Maracatu, le Coco, le Choro, le Frevo et le Forró.

LES APPRENTIS DE L’ESPERANCE - Fondée à Paris en 1986 par des jeunes issus de l’immigration, encouragée par l’UNESCO depuis 1989, l’association entend favoriser une meilleure compréhension interculturelle et soutenir une culture de paix.
Installée à Marseille depuis 2009, sa vocation est de promouvoir l’insertion sociale et professionnelle des jeunes par le biais des arts de la scène et au moyen d’échanges culturels et de chantiers de solidarité, menés notamment entre l’Europe et le Brésil.
Parce que 2022 appelle à de nouvelles connexions et confluences multiculturelles, que ce sera la Saison culturelle France Portugal et que nous célèbrerons le 200e anniversaire de l’Indépendance du Brésil de la couronne du Portugal... Les Apprentis de l’Espérance proposent cette année la construction d’un spectacle participatif, abordant cultures et traditions sur la route des migrations et des grands voyages.
Ce concert exceptionnel d’une artiste engagée comme Mônica Passos vient soutenir ce grand projet et promouvoir l’action culturelle comme vecteur de démocratie.

Entrée :
17€ Tarif plein
10 € Tarif réduit
5h Enfants et Adhérents de l'association Les Apprentis de l'Espérance


En soutien à l’association pour leur action de sensibilisation des jeunes au développement et une culture de paix.

BILLETERIE

MERCI POUR VOTRE SOUTIEN QUI NOUS ENCOURAGE A POURSUIVRE

Posts les plus consultés de ce blog

CONGRES MONDIAL DE LA NATURE - Donnons la voix aux populations indigènes

6ème Festival Paroles et Merveilles entre Rio et Marseille « Enfances, Nature et Influences »